La lettre d’un maire à ses administrés

Antoine Vielliard est le maire de Saint-Julien-en-Genevois depuis 2014, et également le résident du MoDem de la Haute Savoie. Engagé, militant et très actif sur les réseaux sociaux, il a adressé une lettre à tous les électeurs qui n’ont pas voté pour Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, et qui aujourd’hui ne savent peut-être pas à qui accorder leur voix.

Une situation qu’il a connue personnellement

 

En s’adressant à tous ces indécis, Antoine Vielliard rappelle que lui aussi s’est retrouvé « orphelin » d’une personnalité ou d’un parti susceptible de le représenter ; se sentant ainsi privé de son droit de vote. En effet, il rappelle que le parti centriste est malmené en France, souvent qualifié de parti de seconde zone et dont les préoccupations ont longtemps été exclues du débat public. Aujourd’hui, il s’adresse à ceux qui hésitent, à ceux qui ne se sentent pas représentés ; il les appelle à voter malgré un scrutin majoritaire injuste, malgré un système qui mettra immanquablement bien plus de la moitié des français à l’écart même s’ils ont voté. Et pourtant…

 

L’importance d’un front républicain

 

Pourtant, Antoine Vielliard insiste sur l’importance de conserver un front républicain. Car ce ne sont pas uniquement les élections présidentielles dont il s’agit selon lui, mais des élections à venir ; qui feraient que si le FN n’emportait pas les présidentielles, mais qu’il ne remporterait ne serait-ce que 40% des voix, cela conforterait ses bases pour les élections futures.

Ajouter Un Commentaire